5 comportements à éviter lors d’une visite

Comportements à éviter
Image Bilderjet

Lors d’une visite, on est tellement excité de peut-être découvrir la bonne affaire, celle qui va nous créer du revenu passif, qu’on agit parfois maladroitement face à l’agent immobilier qui nous présente le bien. Cet article évoque 5 comportements à éviter lors d’une visite d’immeuble de rapport (IDR) ou de bien immobilier en général.

Certains points mentionnés plus bas ont d’ailleurs été relevés par mon expert, venu visité avec moi, les premiers immeubles de rapport. En plus de contrôler l’état des bâtiments, il m’a aussi observé et m’a fait des remarques par la suite. J’ai été surpris qu’il m’en ait parlé, alors qu’il était là seulement pour m’orienter sur les travaux à réaliser dans les IDR. J’ai trouvé ses remarques extraordinairement bien placées et pertinentes.

Je ne dis pas que tous les experts observeront vos moindres faits et gestes. Et, je ne pense pas qu’ils le feront d’ailleurs. Ici, l’expert en question a l’habitude de visiter des biens et me connaissant également de longue date, il s’est permis de juger mon comportement. Ce que je trouve vraiment formateur et lui en remercie. C’est pour cela, que j’ai souhaité vous en faire part, pour que vous aussi, fassiez attention à cela pendant vos prochaines visites. Et oui ! Il faut se comporter en investisseur et non en élève-investisseur même si c’est le cas.

 

1. Paraître occupé

Voici un des premiers comportements à éviter auquel je n’aurais pas pensé. Le jour des visites, je suis arrivé plus tôt sur le terrain, pour me familiariser un peu avec l’endroit. Aussi, j’ai profité de la présence de l’expert pour discuter un peu avec lui pendant le repas. Alors qu’on finissait de déjeuner et que l’heure de rendez-vous avec l’agent immobilier approchait, je dis à l’expert : “bon, s’il s’agit d’être à l’heure, on devrait y aller”. L’expert me reprend tout de suite et me répond qu’il faut le faire patienter un peu.

conseil

Donc mon premier conseil : ne jamais arriver pile à l’heure à vos rendez-vous. Nous n’avions pourtant pas de retard ce jour-là. Nous étions même en avance, mais après avoir suivi les conseils de mon expert, nous sommes donc arrivés avec 10 minutes de retard…

Pourquoi cette règle ? Moi qui déteste les gens en retard aux rendez-vous ! Cette pratique pour montrer aux agences que nous avons fait notre possible pour être à l’heure, mais que du fait que nous avons un emploi du temps chargé, cela nous a mis légèrement en retard. Alors, il y a retard et retard ! Ne venez pas non plus 30 minutes après l’heure… Vous risqueriez de ne pas retrouver votre agent immobilier.

Si vous culpabilisez trop en arrivant 10 minutes en retard, alors n’hésitez pas à passer un petit coup de téléphone à la personne qui vous attend. Excusez-vous vite fait et dites lui que vous arrivez tout de suite. Lorsque vous rencontrez enfin la personne, excusez-vous encore rapidement. Ca fait plus sérieux et l’agent ne vous en voudra pas.

 

2. Soyez mystérieuxAnonyme - comportements à éviter

Le deuxième des comportements à éviter consiste à recaler les agents immobiliers un peu curieux. Ne pas raconter votre vie à ces étrangers. Ou en tout cas, pas lors de la visite. Ne vous dévoilez pas la face dès la première rencontre. Faites-les un peu miroiter. 

Eux, ne vous disent peut-être pas tout non plus sur le bien pour qu’il se vende plus vite… Alors ne dites pas ce que vous faites dans la vie. Indiquez simplement votre secteur d’activité par exemple. Ca suffit. Vous êtes celui qui vient récolter des informations sur le bien. Et non l’agence immobilière sur votre situation !

En indiquant qui vous êtes, vous risquez de dire un renseignement qui va jouer contre vous lors de la négociation. Même pas forcément du bien que vous êtes en train de visiter. En effet, l’agent immobilier est en contact direct avec le propriétaire. Il lui racontera qui vous êtes.

 

Un exemple :

Pendant la visite d’un immeuble, l’agent immobilier vous demande ce que vous faites dans la vie. Vous lui répondez honnêtement “je suis avocat”. L’agent enregistre cela dans un coin de sa tête. L’immeuble ne vous convient pas et vous ne faites pas d’offre.

La semaine suivante, vous visitez un second bien avec la même agence. L’immeuble vous intéresse et vous décidez de faire une offre. Le propriétaire sera directement informé que vous êtes avocat et il s’imaginera comme beaucoup => avocat = hauts revenus. Ainsi, le propriétaire sera peut-être moins ouvert à la négociation que si vous aviez été salarié.

 

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu : Ma technique pour négocier un bien immobilier 

 

3. N’indiquez pas votre budgetBudget - Comportement à éviter

Parmi les comportements à éviter, celui-ci est important. Votre budget doit rester secret. Je le concède, ce n’est pas évident de répondre à une agence lorsqu’elle vous demande :

 

“Et quel est votre budget pour ce projet ?”

 

Je déteste cette question et suis toujours embarrassé. Laissez sous-entendre que ce sont les chiffres qui décideront à votre place et qui feront que vous fassiez une offre plus ou moins haute. Par exemple, vous pouvez répondre : “je recherche un immeuble composé entre 3 et 6 appartements”. L’agent s’imaginera ainsi sa propre fourchette de prix. Vous pouvez et devez également signaler que les biens nécessitants des travaux seront aussi à prendre en considération.

 

 Lisez à ce sujet mon article : Définition de mon projet

 

4. Ne jamais faire d’offre le jour de la visite

J’espère que je ne vous apprends rien… SVP, pas d’offre à chaud ! Prenez le temps de réfléchir. Rentrez chez-vous et revoyez tous vos calculs le lendemain. La nuit porte conseil ! La visite est faite pour rassembler des informations qui vous manquaient et pour poser toutes vos questions à l’agence/au propriétaire.

 

5. Etre sûr de soi

En visitant des immeubles, comme des appartements d’ailleurs, vous verrez de nombreuses choses… Et pas tout le temps bien agréables. Alors, dites ce que vous pensez réellement du bien à l’agent. Dites lui ce qui vous tracasse. Ca pourra également faire partie de votre argumentation lors de la négociation si vous souhaitez aller plus loin. N’exprimez, à contrario, pas trop les points positifs que vous constatez… Ceci facilitera la négociation plus tard.

En mentionnant les points négatifs, l’agent va faire la remarque au vendeur que telles et telles choses ne vous ont pas plu. Le vendeur, qui veut qu’une seule chose (VENDRE), doutera certainement de son bien ou plutôt du prix auquel il propose son bien. C’est psychologique.

Chacun réagit différemment, mais mettez toutes les chances de votre côté. Ne visitez pas en disant que c’est tout rose puis rentrez chez vous en disant que ce n’était vraiment pas à la hauteur de ce que vous imaginiez. Soyez honnête et franc. Ainsi, vous ferez gagner du temps à l’agent qui n’aura par exemple pas besoin de vous envoyer des documents complémentaires relatifs à l’objet visité.

 

A bientôt et n’oubliez pas : Apprenez puis agissez, c’est la seule façon d’avancer !

 

Emeric du blog mission-investisseur-immeuble.com

 

Pensez-vous à d’autres comportements à éviter lors d’une visite immobilière ? Faites-en part aux lecteurs en remplissant un commentaire Smile

 

Image 1 de Geralt

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Mon livre GRATUIT "étude de marché immobilier"  étape par étape

%d blogueurs aiment cette page :