Quel courtier en crédit immobilier choisir

A la question “quel type de courtier en crédit immobilier choisir ?” je vais expliquer ci-dessous pourquoi je souhaite personnellement passer par un courtier indépendant.

Pour réaliser mon précédent achat, j’ai fait appel à 2 courtiers. Mon but n’était pas de faire jouer la concurrence mais j’étais un peu obligé…

Pourquoi 2 courtiers ?

Sur les conseils de l’agence immobilière qui m’a vendu le bien, je contacte un courtier non indépendant (courtier A) et monte mon dossier financier. On était alors mi-novembre. Le dossier traîne… Il ne me donne pas de nouvelle malgré mes nombreuses relances. Mi-décembre, je décide de passer par un second courtier (courtier B) mais cette fois-ci indépendant. Celui-ci me fait tout de suite une simulation (pas encore une offre!) auprès d’une banque partenaire. J’ai été honnête avec le courtier B en le prévenant qu’un “collègue” à lui était également sur le coup.

C’est seulement le 22 décembre, que le courtier A (non indépendant) me rappelle pour me voir d’urgence et me faire deux propositions. Je suis donc allé le voir. L’écoutant attentivement, il en ressorti avec évidence qu’une des deux offres était beaucoup plus attrayante. Et ce sur de nombreux points ! Il était donc certain, à ce moment-là, que j’allais accepter cette dernière proposition. Il me dit avoir besoin d’une réponse pour le lendemain midi au plus tard. Son argument : après les banques (service prêt) ferment jusqu’en janvier et il ne pourra plus me garantir le taux indiqué.

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu :  Isolation intérieure et façade

Mise sous pression par le courtier en crédit immobilier

Attendant depuis trop longtemps l’obtention d’un prêt, et complètement stressé, je voulais déjà répondre favorablement à son offre intéressante sans vraiment réfléchir plus loin. Mais je ne l’ai pas fait. Le courtier A a créé cette situation de stress de façon à ce que je ne puisse pas refuser. Sans deuxième courtier, j’aurais effectivement dû accepter. Je dis alors au courtier A que je souhaite patienter jusqu’à la rentrée en janvier. Il était cloué ! Et ne comprenait pas mon hésitation. Au final, il a quand même confirmé l’offre à la banque sans mon accord. Je m’en suis rendu compte lorsque la banque m’a appelé le lendemain. J’ai vite remis les choses au clair est l’affaire était réglé. Je n’ai jamais eu de nouvelles du courtier en crédit immobilier A.

Obtention d’une offre de prêt

Puis le mois de janvier est arrivé et quelques semaines plus tard, la simulation de mon courtier en crédit immobilier B a été confirmée par l’édition d’une offre. Beaucoup de temps était passé depuis la signature du compromis mais du moment où j’avais fait, en temps et en heure,  les démarches nécessaires auprès des banques, je ne risquais rien par rapport au compromis.

Ma conclusion

Basée sur cette expérience, ma morale est que le courtier non indépendant nous fera peut-être plusieurs offres mais en sachant bien laquelle nous allons choisir. Au final, il nous “vendra” la banque qu’il souhaite plutôt que celle dont nous avons réellement besoin. Peut-être celle avec qui il a le plus gros contrat ?! Les courtiers indépendants sont à mon goût plus humains. Il y a une proximité plus évidente avec le client. J’ai tout de suite ressenti un climat de confiance avec le courtier B, ce qui n’a pas été le cas avec A. Pour mon défi, il est clair que je passerai par un courtier indépendant.

Les personnes qui ont lu cet article, ont aussi lu :  Passer par un courtier : pour et contre

A bientôt,

Emeric de Mission investisseur immeuble

 

Si cet article vous a plu, partagez-le Smile

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Recevez GRATUITEMENT mon livre "étude de marché immobilier" de A à Z

%d blogueurs aiment cette page :