Glossaire

Autofinancement : Un bien s’autofinance lorsque le montant de son loyer suffit à couvrir la totalité des charges, mensualité, impôts et taxes. Il rapport daonc tous les mois de cashflow.

Assurance emprunteur : L’assurance emprunteur garantit votre prêt en cas de décès, d’invalidité, de perte d’autonomie ou de maladie. La banque qui vous prête est ainsi protégée si vous êtes dans l’incapacité de rembourser vos échéances.

Capacité de remboursement : Elle correspond à la mensualité maximale disponible pour rembourser un nouvel emprunt

Cashflow : On parle de cashflow dans différents domaines. Dans ce blog, le cashflow correspond au revenu passif engendré par votre bien immobilier. C’est à dire, l’argent qui rentre dans votre poche sans que vous ayez à travailler. Robert Kiyosaki dira : “L’argent doit travailler pour vous, ce n’est pas vous qui travaillez pour l’argent”.

CFE : La Cotisation Foncière des Entreprises et un impôt local qui s’applique aux loueurs en meublé. Voir l’article la concernant dans la catégorie “Fiscalité”.

Courtier en prêt : Le courtier immobilier est un intermédiaire entre un particulier souhaitant obtenir un crédit pour financer son acquisition et un établissement financier prêteur, la banque. Il est chargé de trouver la meilleure offre de prêt immobilier possible pour le dossier de son client. Ceci moyennant ou non une commission.

Dégrèvement : Réduction totale ou partielle d’un impôt ou d’une taxe.

Délégation d’assurance : Contrat autre que celui proposé par la banque. Il doit présenter un niveau de garantie équivalent à celui de l’assurance “groupe” de la banque pour être accepté. C’est un contrat individuel.

Etude de marché immobilier : C’est la collecte et l’analyse d’informations sur un secteur donné. Le but est d’identifier les caractéristiques du marché immobilier dans cette zone. Elle tend à mesurer les chances de réussite d’un projet locatif.

GLI : Garantie Loyers Impayés qui varie généralement entre 2 et 4% des loyers encaissés.

Huisseries : Encadrements (partie dormante) de portes ou de fenêtres.

IDR : Immeuble de rapport

Immeuble de rapport : C’est un ensemble immobilier contenant au moins deux logements à destination commerciale ou d’habitation. L’immeuble de rapport “rapporte” un retour sur investissement à son propriétaire.

IR : Impôt sur le revenu

IS : Impôt sur les sociétés

LCD : Location courte durée

LMNP : Location meublé non professionnel

LMP : Location meublé professionel

Location en “nu” : Le propriétaire met un bien vide en location. Le revenu issu de ce type de location est le revenu foncier.

Location en “meublé” : Le propriétaire met un bien meublé en location (voir liste de meubles obligatoires). Le propriétaire a alors un statut de LMNP ou de LMP en fonction des critères correspondant à sa location.

Marge de négociation : Au moment de la visite du bien (voire par téléphone), demandez absolument à l’agence immobilière, à quel prix le propriétaire est prêt de descendre pour ce bien. C’est la marge de négociation.

Mensualité : La mensualité est l’addition du capital remboursé, des intérêts et de l’assurance.

PLU : Un plan local d’urbanisme est un document fixant les normes de planification de l’urbanisme pour une commune ou un groupement de communes. Il établit les principales règles applicables à l’utilisation du sol sur un territoire déterminé. Après son élaboration, le PLU peut être révisé ou modifié. Suite à une loi de décembre 2000, le PLU a succédé à l’ancien plan d’occupation des sols POS

Rentabilité brute : {(Loyer mensuel x 12) / (Prix d’achat du bien + Frais de notaire)} x 100

Taux d’endettement : Rapport entre les charges financières mensuelles et le revenu mensuel.

Taxe foncière : Impôt local basé sur la valeur locative d’un bien. Cet impôt est payé par le propriétaire de biens immobiliers. Il peut s’agir de locaux commerciaux, de logements d’habitation, de terrain. Par exemple, en achetant un bien au 1er mars, vous ne paierez que le prorata des mois de l’année restant. Voir article “fonctionnement de la taxe foncière” dans la catégorie “fiscalité”.

Taxe d’habitation : impôt local dont le calcul est basé sur la valeur locative du bien. D’autres critères entrent en compte comme les enfants à charge ou encore le revenu du contribuable. C’est le locataire présent au 1er janvier de l’année qui doit s’acquitter de la totalité de la taxe. Voir l’article “fonctionnement de la taxe foncière” dans la catégorie “fiscalité”.

Vacance locative : Logement inoccupé et ne rapportant rien à son propriétaire sauf des dettes

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Recevez GRATUITEMENT mon livre "étude de marché immobilier" de A à Z

%d blogueurs aiment cette page :