Appliquer ses bonnes résolutions : une question d’organisation

Réaliser ses bonnes résolutions
Image de Shubhankar Sharma

Chers lecteurs,

Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous un article un peu particulier, puisqu’il ne concerne pas directement le thème de l’immobilier. Le but étant ici, de vous dévoiler mon astuce pour appliquer mes bonnes résolutions. Cette astuce sera applicable dans n’importe quel domaine d’activité, dont l’immobilier. J’écrirai parfois, dans ce blog, des articles de ce style, car je suis convaincu qu’il est important pour chacun de se développer personnellement pour atteindre ses objectifs. Si vous voulez rester motivé au quotidien, vous développer personnellement et réussir dans la vie, lisez donc la suite…

“Demain, je commence… – Mais bien sûr !”

Vous êtes vous déjà dit : “cette année, j’arrête de fumer” ou “chaque matin, je ferai 30 minutes de sport” ou encore “cette année, j’investis dans l’immobilier”. L’Homme a besoin de se fixer des objectifs, de réaliser des projets pour se développer, se sentir mieux ou devenir quelqu’un de meilleur.

Combien d’entre nous, n’ont suivi leurs résolutions que quelques jours voire même pas du tout ? Trop, certainement ! Pour la majorité, il est difficile de réaliser ses projets. Mais pour quelle raison exactement ? Pourquoi est-ce qu’on ne réussit pas à appliquer nos bonnes résolutions ?

 

Lisez aussi mon article : Définition de mon projet d’investissement

 

Mon avis sur la question : je pense que l’être humain est un individu paresseux. Une fois qu’il a atteint sa zone de confort, cela devient beaucoup plus difficile de changer les choses et d’en sortir… Parce qu’il a la flemme simplement, pas la motivation.

Par exemple : la recherche d’emploi. Lorsqu’une personne travaille en CDI et n’aime pas son travail, elle va se plaindre et projeter de rechercher un nouveau job. Mais ce jour n’arrivera malheureusement, la plupart du temps, jamais.

Pourquoi ? CDI = confort = sécurité (pour la plupart des gens).

Après le travail, on est fatigué. On a qu’une envie, c’est de s’affaler sur le canapé devant la télé. Qui aurait envie de se pencher des heures sur son écran d’ordinateur et d’écrire une lettre de motivation ennuyeuse alors que demain, on continuera à gagner notre vie comme aujourd’hui sans efforts supplémentaires ? Le caractère impératif de changer de travail pour se sentir mieux passe à l’as. L’échéance de la réalisation des bonnes résolutions est alors remise à plus tard…. Et encore plus tard… Et on reste ainsi bloqué des années.

Ma force pour appliquer mes bonnes résolutions

Alors moi, comme les autres, j’avais du mal à mettre en pratique mes bonnes résolutions. Surtout, celles du début d’année. Mais ça, c’était avant ! Depuis, j’ai mis en place un système que je juge (quasi) infaillible pour me forcer à atteindre mes objectifs. Je m’organise et planifie en avance toutes les tâches relatives à mes activités professionnelles et personnelles.

Il n’est pas évident de me motiver quotidiennement à me former, à écrire des articles, faire des recherches de biens immobiliers, les visiter, contacter et interviewer des experts… Et tout ça, après le travail ou le week-end. Réaliser tout cela sans organisation serait, selon moi, infaisable et je ne serais pas non plus motivé. J’ai constaté que plus j’ai des tâches à effectuer et moins je suis motivé à les accomplir. Le résultat est donc à la hauteur de ma motivation… C’est-à-dire, pas très productif.

 

1. Ecrire ses bonnes résolutions

Je pars du principe que lorsqu’on écrit ses bonnes résolutions, on a beaucoup plus de chances d’arriver à les atteindre. Et ça marche pour moi. En effet, voici mon astuce pour y arriver. En chaque début d’année (pas à la fin… c’est psychologique), j’écris sur une feuille blanche mes bonnes résolutions. Pas plus de 5. Il faut savoir que plus

Ecrire ses bonnes résolutions

leur nombre est important et plus il sera difficile de les réaliser. Les objectifs à atteindre doivent être précis, clairs, mesurables et avoir une date limite de réalisation. Cette date approchant, vous aurez ainsi plus la pression et donnerez tout pour ne pas la dépasser.

Par exemple : « Au 15 avril (date limite), je ne fumerai plus que 1 cigarette par jour (mesurable) et au 15 mai (date limite), j’aurai arrêté complètement  (précis et clair)».

La seconde étape consiste à reprendre chacune de ces bonnes résolutions et à les détailler en actions quotidiennes à accomplir pour arriver à notre objectif. A partir du moment, où vous avez développé toute une série d’actions, suivez mes conseils ci-dessous.

 

2. Une parfaite organisation

Afin que mes bonnes résolutions deviennent réalité, j’ai dû définir une stratégie. Je vous recommande de faire la même chose, car elle est très efficace pour moi. J’ai acheté deux tableaux blancs d’environ 100×150 et les ai accrochés côte à côte sur un mur de mon appartement.

La puissance du tableau blanc

J’ai dessiné sur le premier tableau un calendrier hebdomadaire vide. Chaque dimanche soir, je remplis ce White board tableau avec les actions quotidiennes à accomplir pour la semaine à venir. Dans la mesure du possible, il faudrait avoir une action importante par jour et 4 autres actions qui vous emmènent, jour après jour, plus proche de votre objectif. Ainsi, j’ai un contrôle entier sur ce que j’ai déjà fait et ce qu’il me reste à faire.

Un conseil, réservez un jour de la semaine à votre temps libre. Faites du sport, sortez avec vos amis, allez voir vos parents, etc… Prévoyez également une certaine flexibilité en cas d’imprévu.

L’avantage de ce premier tableau est d’éviter de repousser au lendemain les tâches à réaliser le jour J. Un conseil, ne repoussez jamais au lendemain ce que vous pouvez faire aujourd’hui. Beaucoup disent : “Dès lundi”, je mets en place mes bonnes résolutions. Pourquoi lundi ? C’est le jour que tout le monde déteste et où personne n’est motivé, car le week-end s’est terminé ! Alors pourquoi commencer ce jour-là ? Commencez maintenant !

Un pense-bête indispensable : le bloc-notes

Le deuxième tableau blanc me sert de “bloc-notes”. Sacré bloc-notes non ?! J’inscris ici toutes mes idées d’articles qui me passent par la tête, toutes mes pensées relatives à mon blog, ce que je pourrais améliorer, qui je pourrais interviewer etc…

En complément à ce dernier tableau, j’ai toujours sur moi un “vrai” bloc-notes pour mes déplacements et lorsque je suis au travail. En effet, le cerveau nous rappelle sans cesse des évènements ou des choses à faire, mais rarement au moment où on a réellement besoin de l’information. D’où l’utilité du bloc-notes.

Chaque chose en son temps : l’agenda

Pour tous mes rendez-vous, mes rappels, mes déjeuners… je tiens à jour un agenda au format papier dans lequel j’inscris toutes les dates importantes. Si cela est plus pratique pour vous, utilisez l’agenda disponible sur votre smartphone. Peu importe. L’important est de s’y retrouver et de ne rien oublier. Le dimanche soir, je consulte ainsi cet agenda, ce qui m’aide à remplir mon tableau blanc.

 

3. Récompenses vs punitions

Croyez-moi, c’est une réelle satisfaction que d’arriver à la fin de la semaine en ayant barré toutes les tâches que vous aviez mentionnées sur votre calendrier hebdomadaire. Alors pour vous féliciter, accordez-vous une récompense. Quelque chose qui vous fait vraiment plaisir. Organisez un dîner avec votre femme, allez au cinéma, faites un laser-game avec vos amis…

A l’inverse, vous devez prévoir de vous punir, si vous avez manqué à votre obligation. Si une tâche est toujours présente dans votre planning, alors par exemple, supprimez une activité de votre temps libre ou ne pas regarder le dernier épisode de Game of Thrones. Ça fait mal, mais la punition est un moyen de s’améliorer la prochaine fois.

 

4. Conclusion

Pour résumer, voici les outils accessibles à tous, dont je dispose pour mettre en pratique mes bonnes résolutions :

– Liste (écrite!) de mes bonnes résolutions

– 1 tableau blanc servant de calendrier hebdomadaire

– 1 tableau blanc servant de bloc-notes à la maison

– le bloc-notes format papier

– l’agenda : format papier et/ou dans le smartphone

– Récompenses et punitions

 

Enfin, je rajouterais une dernière chose à cet article. Comme l’a déterminé Mel Robbins dans sa “règle des 5 secondes”, vous avez ainsi 5 secondes pour agir lorsque vous n’avez pas envie. Comptez à rebours. Dites-vous par exemple « si dans 5 secondes, je n’écris pas mon article, je ne l’écrirai pas du tout ». Passé ce délai, vous serez donc le contraire de productif. Le cerveau vous détournera très facilement de votre droit chemin. Commencez alors rapidement à vous mettre au travail lorsque vient ce moment de doute.

Vous devez vous battre contre vous-même chaque jour. Serez-vous celui qui va écrire sa lettre de motivation ou celui qui regardera la télé ? Choisissez votre camp ! C’est une question de bonne volonté, de discipline et d’ambition. Réussir dans la vie, c’est accomplir ses objectifs !

Pour information, cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez Meilleur. Je suis particulièrement fan de ce blog et de son auteur. D’ailleurs, mon article préféré de ce blog est celui-ci. Si vous avez aimé mon article ci-dessus, cliquez ici pour voter pour lui !

 

A bientôt et n’oubliez pas : apprenez puis agissez… C’est la seule façon d’avancer !

 

Emeric du blog Mission investisseur immeuble

Image 1 de Glenn Carstens-Peters

Image 2 de Breather

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages

Be the first to comment on "Appliquer ses bonnes résolutions : une question d’organisation"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Mon livre GRATUIT "étude de marché immobilier"  étape par étape

%d blogueurs aiment cette page :